<- Toutes les actualités

Deuxième week-end morose de suite

En coupe, l'équipe fanion sort avec les honneurs. En déplacement, la réserve a le 'Blues". La C défend ses couleurs à l'extérieur.

 

Dimanche 25février

Matchs en retrad

 

 

AS Les Ponts de Cé - ESPV :

 

L’équipe fanion sort avec les honneurs… et des regrets.

Pour le compte des 16è de finale du Challenge de l’Anjou, les joueurs de Matthieu PARENT avaient la lourde tâche d’aller défier l’équipe première des Ponts de Cé, pensionnaire de D1 qui joue les premiers rôles depuis 2 ans déjà.

Pourtant, les Blanc et Noir prenaient le match par le bout. Qui l’eut cru, ce sont bien les joueurs de l’entente qui tiraient le plus au but, dès la 5è par Manu où la 10è par Corbeau. Le quatuor offensif formé par Manu Bertrand et François David, très remuants, Max Leroy, juste techniquement, et Jérôme Cornuault, intenable sur son côté gauche, mettent à mal la défense adverse. Et sur la première véritable occasion franche des verts, l’attaquant se présente face à Alexis Lecomte, qui d’une superbe sortie dans les pieds se saisit du ballon en deux temps. Les locaux oublient leur technique et leur milieu de terrain, en abusant de ballons longs sur les côtés. C’est sur ce type de lancement de jeu qu’ils ouvrent le score… avec un petit coup de pouce de l’arbitre ! Dylan Faucheux récupère le ballon dans sa surface et va de l’avant pour relancer quand il prend une énorme semelle sur le tibia ! Indiscutable, même les adversaires commencent à se replacer, sauf le numéro 7 qui récupère le ballon et va tromper Alexis. Le jeu penche essentiellement à gauche pour les Ponots, et les centres se multiplient, mais la justesse du dernier geste manque. Mais ils n’abdiquent pas, et Alexis se mue en passeur décisif : un très long dégagement que la défense juge mal, et François David qui se présente face au gardien et égalise du bout du pied à la 40è. Mérité compte tenu de la grosse activité d’équipe de l’ESPV. Mais 5 minutes plus tard, un petit relâchement dévastateur : les blanc et noir sont trop spectateurs sur une belle action à une touche, et le n°7 se retrouve à nouveau face à Alexis et le trompe pour la seconde fois.

Très bon premier acte des joueurs de Matthieu Parent, dont les consignes ont bien été appliquées, et auraient peut-être mérité mieux à la pause.

Le second acte repart sur les mêmes bases, les locaux ne se compliquent pas la tâche, peut-être aussi dû à l’omniprésence de Bruno Chieng et Jérôme Frouin dans le milieu de terrain. Sur la première vraie occasion en seconde mi-temps, c’est Manu qui reprend de volée du plat du pied un bon coup-franc de Max de la droite. Sa reprise au premier poteau vient se loger le long du poteau pour l’égalisation. Les joueurs des Ponts de Cé ne comptent que sur leurs qualités offensives pour s’en sortir. Ainsi ils ajouteront un 3è but dans le milieu de la mi-temps. Toujours aussi présents, les blanc et noir, sont dans le bon tempo et se procurent plusieurs situations dangereuses, notamment par Manu contré in-extrémis alors qu’il avait réussi à déclencher sa frappe face au gardien ! A 10 minutes de la fin, le n°7, encore, avec beaucoup de réussite d’abord dans son duel avec Bruno puis sur sa frappe, portait le score à 4-2. Revanchard, c’est ce même Bruno qui en bonne position offensive plein axe, éliminait un défenseur avant de battre le portier du gauche : 4-3 ! Et ce n’est pas fini, après un long un coup-franc, Bruno récupère le ballon et se lance pour armer sa frappe, ou décaler Anthony Jalteau complètement esseulé à droite… lorsque l’arbitre siffle la fin du match, de manière assez incompréhensible ! Peut-être voulait-il éviter les prolongations…….

Fin du match sur cette défaite 4-3, les joueurs de l’ESPV terminent leur campagne en Challenge de l’Anjou sur les honneurs et même avec des regrets car ils ont réalisé une bonne prestation face à un des adversaires qui fait probablement, sur le papier, partie des favoris pour l’obtention du trophée.

Score : 4-3

Buteurs : Manu Bertrand, David François, Bruno Chieng

 



US Blou – ESPV B :


Pour compenser le match annulé il y a quelques semaines dues aux mauvaises conditions de jeu, la réserve se rendait sur le terrain de Blou ce dimanche 25 février. Le terrain toujours un peu en pente avait bien séché depuis…mais la pelouse avait elle bien poussé.


L’entame de match n’est pas satisfaisante pour les blancs et noirs qui se font avoir sur quelques coups en profondeur. Un pénalty est même concédé et transformé par le 5 adverse. 1-0, 10’. C’est à partir de ce moment que l’Entente va se refaire. En prenant le jeu à son compte,  l’équipe déroule en écartant bien le jeu. Corentin Mistretta bien placé s’essaye un premier coup. Puis sur une balle qui revient au point de pénalty, Aurélien Bruneau parvient à égaliser pour les siens. Dominant l’ESPV consolide ce score pour une deuxième mi-temps à venir avec le vent et avec la pente.
Dès la reprise, les joueurs  de Tony Derock et du malade Luc Chaudelet sont à deux doigts de réaliser le break. A la réception d’un bon corner d’Antoine Guyonneau, Aurélien Bruneau manque une tête en étant tout proche du but. Le jeu semble maitrisé mais sur une perte de balle aux 18 mètres, le cuir tergiverse dans la surface pour finir dans les buts de Sylvain Coty. 2-1, 70’. C’est une des seules opportunités des locaux. Ensuite Florian Derouineau ne trouve pas la faille sur une frappe du gauche. C’est au tour de Kévin Rousseau d’échouer lors de deux faces à face.  Les bleus de Blou sont acculés, ne s’embêtent pas dans les relances et ne semblent pas prêts à faiblir défensivement. Les blancs poussent mais ne sont pas assez juste dans la dernière passe, le dernier centre, le dernier geste. Le score ne bougera pas. C’est une deuxième défaite de rang qui est tout aussi amère.  D’un côté il y avait une équipe assez joueuse, essayant d’être plaisante mais manquante de justesse et d’efficacité dans les deux zones de vérité. De l’autre, une équipe déterminée dans l’objectif final peu importe la forme.  A ces niveaux-là et sur ces terrains-là, le fond l’emporte souvent sur la forme.

Score : 2-1

Buteur : Aurélien Bruneau

 

 

Coron 3 – ESPV 3 :

L’équipe 3 de l’Entente se déplaçait à Coron pour le compte de la 10eme journée, en match en retard.

L’équipe emmenée par Olivier Gennetay se rendait à 11 au stade de Coron. Les consignes sont simples : il faut faire courir le ballon pour ne pas se fatiguer trop tôt.

Le match commence, les locaux jouent très bas durant les 10 premières minutes. Les joueurs de l’Entente appliquent les consignes du coach, en essayant de faire la différence sur des passes. Fabien Vidal va tenter sa chance de loin mais le ballon est contré par un défenseur. Les Coronnais vont se créer la première grosse occasion sur un contre. Le numéro 10 s’essaye de loin et trouve le poteau du portier bianconeri. Sur une remontée de balle, Fabien Vidal envoie Romain Bernier en profondeur, ce dernier arrive en face à face avec le gardien et subit une lourde faute le portier adverse, l'arbitre désigne le point de penalty. Damien GOT (alias Belette) se charge de la sentence et transforme le penalty.0-1 pour l’ESPV. Les actions s’enchaînent. Sur un contre adverse, l'attaquant reçoit le ballon dans la surface et va se faire tacler par Ludovic Langlois un peu court sur sa tentative de tacle. L'arbitre siffle pénalty ; indiscutable. L'attaquant s’élance mais bute sur le gardien de l’ESPV, un joueur de Coron reprend le ballon mais dévisse complètement. Les joueurs ont eu de la chance sur ce coup. Romain Bernier, lancé en profondeur par Christopher Reverdy, va cette fois-ci éviter la sortie du gardien et se retrouve côté gauche de la surface, il centre en première intention pour Fabien Vidal qui emmène le ballon mais aussi le défenseur… l’arbitre siffle la mi-temps sur ce score de 1-0 mérité dans l'ensemble de cette mi-temps.

La seconde période reprend. Les locaux sont beaucoup plus menaçants qu’en première période  et se créer quelques occasions chaudes et sur l'une d'elles ils vont égaliser. Un mauvais dégagement de la défense de l’ESPV permet au milieu de terrain de Coron de trouver l'attaquant qui marque. 1-1. Les blancs et noirs ne sont pas rentrés dans leur seconde période. Le match continue. Les deux équipes se créent quelques occasions sans pour autant mettre en danger les gardiens. À 10 min du terme Romain Bernier avait la balle de match, bien lancé en profondeur encore une fois par Christopher Reverdy l'attaquant se retrouve de nouveau face au gardien sortie à sa rencontre, le joueur décide de réaliser le plus compliqué et tente le lobe. Le ballon part mais ne redescendra que derrière le but. Quel raté !!! La fin du match sera plus hachée avec la fatigue. Le score en restera la. 1-1

Le partage des points est logique dans l'ensemble du match.

Un grand grand merci de la part des 11 joueurs présents pour Gilles Derouineau qui est venu à la dernière minute pour nous assurer d'avoir un arbitre de touche.

Score : 1-1

Buteur : Damien GOT (SP)

 

 

Matthieu Parent, Florian Derouineau, Romain Bernier

Galerie photo 0

Actualités

Liens

  

Nos partenaires

Tous nos partenaires